Scoop historique ! ;)

Le laryngoscope fut inventé par un prof de chant !

 

Manuel Garcia junior, fils de chanteur, est né en 1805 et mort en 1906 et a consacré sa vie à l’enseignement du chant. Il y a fort à parier que sa longévité n’est pas sans rapport avec sa passion et sa curiosité exceptionnelle qui a mené cet homme à faire une découverte majeure, là où les éminents médecins de l’époque achoppaient. Il lui aura fallu de plus et à n’en pas douter une grande ténacité pour parvenir à faire reconnaître son invention par les plus éminents scientifiques.

 

Extrait de l’ouvrage : « Du Laryngoscope » de Morell Mackenzie, professeur au London Hospital, traduit en français et publié en France en 1867.

 

  • En 1854, Monsieur Manuel Garcia « eut l’idée d’étudier, au moyen des miroirs, l’intérieur du larynx pendant le chant. » Il y avait souvent pensé, mais, croyant son idée impraticable, il n’avait jamais essayé de la mettre à exécution. M. Garcia, professeur de chant à Londres, est Français par la naissance et espagnol d’origine. Ses observations avec le laryngoscope, quoique publiées pour la première fois en Angleterre, avaient d’abord été faites en France.

 

Pendant le mois de septembre 1854, tandis que Garcia prenait ses vacances à Paris, il se décida à éclairer ses doutes sur la possibilité d’examiner le larynx. Ses efforts furent couronnés de succès, et, l’année suivante, il présenta un mémoire à la Société royale de Londres, intitulé : Observations physiologiques sur la voix humaine. Ce mémoire contenait un admirable résumé de l’action des cordes vocales pendant l’inspiration et la vocalisation, quelques remarques très importantes sur la production des sons dans le larynx, et des réflexions précieuses sur la formation des notes de poitrine et de fausset. Les investigations de M. Garcia furent faites sur lui-même, et, en vérité, il fut le premier qui pensa à l’examen autoscopique.

Sa, méthode, qu’il pensait n’avoir jamais été employée avant lui, consistait à introduire à la partie supérieure du pharynx un petit miroir fixé à une longue tige convenablement courbée. Il plaçait la personne en expérience vis-à-vis du soleil, de manière que les rayons lumineux tombant sur le petit miroir étaient réfléchis vers le larynx.

… La communication de Garcia à la Société royale causa une certaine sensation, mais elle devait avoir une destinée à peu près semblable à celle de notre compatriote, M. Cunning. Peu appréciées en Angleterre, les deux mémoires passèrent entre les mains des professeurs étrangers … »

 

@Copyright Virginie Ponnelle 2012

Publicités

2 réflexions sur “Scoop historique ! ;)

  1. CAILLIAU dit :

    Bonjour ! Je ne retrouve plus votre adresse mail (c’est au sujet de Descartes, pour votre spectacle sur Mme de Sévigné)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s