Le classement des voix

Beaucoup de professeurs de chant montrent un grand empressement à établir le classement vocal des chanteurs débutants.

En réalité, non seulement ce classement précoce est tout à fait vain mais il est de plus à mon avis tout à fait préjudiciable.

En effet, comme le dit très justement la chercheuse odologue* du CNRS, Nicole Scotto Di Carlo,  « le problème de la classification vocale est un faux problème dans la mesure où il n’est rendu nécessaire que par la façon dont l’enseignement du chant est conçu en France. »

Le Docteur Scotto Di Carlo ajoute : « Ainsi, avant même d’avoir commencé ses études, l’élève doit s’être constitué un répertoire puisqu’on exige de lui qu’il interprète un air dès le concours d’entrée au conservatoire. Dans les autres pays, on procède par étapes beaucoup plus lentes, mais surtout, la progression pédagogique est plus rationnelle. Aux Etats-Unis par exemple, pendant la première année, l’étudiant ne fait que des exercices vocaux destinés à assouplir sa voix et le mettre en possession de ses notes médiales. Celles-ci étant communes à toutes les catégories pour un sexe donné, on évite ainsi les erreurs de classement. »

J’insiste sur le fait que cette précipitation à classifier les voix a d’énormes inconvénients. Cela incite notamment les apprentis chanteurs à aborder le répertoire trop tôt et à prendre des risques inutiles sur le plan vocal.

Je suis toujours stupéfaite quand on me rapporte qu’on donne à étudier en conservatoire des airs parfois difficiles à des chanteurs débutants. Quand on sait que même des exercices inappropriés, en particulier dans l’aigu, peuvent suffire à endommager une voix prometteuse il est difficile de ne pas se sentir révolté face au manque de respect que manifestent certains enseignants pour la santé vocale de leurs élèves.

En plus du risque que cette classification prématurée fait courir aux chanteurs sur le plan physiologique, s’ajoute le problème que cela créé sur le plan psychologique.

Il est en effet très fréquent que le timbre de notre voix parlée soit modifié de façon involontaire et inconsciente. Pour prendre deux exemples particulièrement répandus je citerai les hommes jeunes qui adoptent un timbre plus grave afin de paraître plus âgés et à l’inverse les femmes âgées qui ont tendance à parler avec une voix haut-perchée qui leur donne l’impression d’avoir une voix plus jeune.

Il en est parfois de même pour la voix chantée. Il n’est pas rare qu’avec la maîtrise et l’assurance la tessiture change.

Je me souviens avec émotion d’une chanteuse qui s’était présentée comme un mezzo grave, et dont j’ai entendu pour la première fois après deux ans d’étude le timbre clair et brillant d’un mezzo mozartien.

Certaines qualités de voix qui peuvent sembler au départ désagréables au chanteur débutant peuvent révéler toute leur richesse en cours d’étude et même contribuer à l’épanouissement de la personnalité du chanteur.

Pour conclure, je répéterai ce que je dis souvent : vouloir chanter trop tôt, trop et trop haut risque de vous amener au mieux à ne jamais bien chanter et au pire à vous abimer la voix.

Virginie PONNELLE  10 septembre 2012

* Odologue, odologie : (du grec ôdê (chant) et logos (science), l’odologie est l’étude scientifique de la voix chantée au niveau physiologique, acoustique et perceptif.)

Publicités

2 réflexions sur “Le classement des voix

  1. christoph dit :

    je veux apprendre a mieux placer ma voix dans le coeur

  2. qu’entendez vous par là ? voulez vous parler des vibrations ressenties au niveau du thorax ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s